Préparer l’épreuve de culture générale des concours d’accès à l’ENM

L’épreuve d’admissibilité de culture générale est commune aux trois concours d’accès à l’ENM. Que vous soyez étudiant, fonctionnaire ou salarié du privé, vous serez donc tous confrontés à cette difficile épreuve qu’est la « composition en connaissance et compréhension du monde contemporain ». Elle suppose des connaissances « dans les domaines judiciaires, juridiques, sociaux, politiques, historiques, économiques, philosophiques et culturels » et appelle à une « réflexion personnelle du candidat ». Alors comment se préparer à cette épreuve qui, selon la note officielle de présentation des concours, ne possède pas de programme préétabli ? Voici quelques conseils : réaliser une veille juridique ; suivre l’actualité politique, sociale, économique ; renforcer sa culture générale ; pratiquer des activités culturelles. 

1. Réaliser une veille juridique 

Il faut naturellement commencer par ne pas négliger l’actualité juridique. L’idéal serait de vous connecter régulièrement aux sites des principales juridictions (Cour de cassation, Conseil d’État, Conseil constitutionnel, CJUE et CEDH) pour un suivi régulier de l’évolution de la jurisprudence de celles-ci mais cela risque d’être assez fastidieux. Dans ces conditions, il est plus réaliste de profiter de l’accès proposé par de nombreux sites à des revues d’actualité juridique. C’est le cas par exemple du Centre de Formation Juridique avec sa newsletter : chaque mois, des actualités en droit civil, en droit pénal et en droit public sont proposées. N’hésitez pas à vous y abonner ! 

Toutefois, en plusieurs mois de préparation, vous aurez tendance à oublier. Lire l’actualité ne suffit donc pas ; encore faut-il vous constituer des fiches de synthèse qui vous permettront le moment venu une relecture des éléments les plus importants survenus dans l’année.

2. Suivre l’actualité politique, sociale, économique 

Bien des sujets sont directement inspirés de l’actualité politique, sociale, économique. Une lecture régulière des débats suscités par les événements d’actualité sera donc déterminante pour votre réussite. Ainsi, le sujet 2021 « les normes, protection ou frein ? » n’était pas sans lien avec la préoccupation croissante liée à la crise de la loi et l’exigence de simplification du droit, le sujet « fraternité » de 2020 s’inspirait de la décision du Conseil constitutionnel ayant reconnu valeur constitutionnelle à ce principe ; en 2016, au lendemain des attentats, le sujet invitait les candidats à une réflexion sur « la société française face aux défis du terrorisme », etc.  

Pour cela, rien de mieux que de lire régulièrement des magazines d’information hebdomadaires ou mensuels et se constituer une revue de presse avec quelques articles de qualité et quelques notes personnelles sur chaque événement important de l’année. Mais bien sûr, ce n’est pas le cas de tous les sujets des concours et aucune règle ne prévaut en la matière ! 

3. Renforcer sa culture générale  

Les sujets des précédentes sessions permettent d’observer une grande diversité des sources d’inspiration de leurs auteurs. Si certains sujets sont indéniablement à dominante juridique (ex : « les normes, protection ou frein ? » ; « la démocratie » ; « qu’attendre de l’État aujourd’hui » ?), d’autres paraissent bien plus éloignés des thèmes habituellement rencontrés par les juristes (ex : « l’eau » ; « la beauté sauvera-t-elle le monde ? » ; « le jeu » …).  Il faut donc élargir votre culture générale à d’autres domaines, notamment la philosophie, la littérature, la peinture, l’histoire et l’économie. 

Pour vous aider dans cette démarche, il est vivement conseillé d’investir dans un ouvrage de culture générale. La matière étant au programme de nombreux concours, il en existe de nombreux susceptibles de vous apporter un éclairage intéressant. Par exemple, le manuel de culture générale de la prépa Mission-Magistrat du CFJ comporte trois parties : les thèmes fondamentaux, les thèmes transversaux, les débats contemporains. Cela permet tout à la fois d’acquérir les connaissances relatives aux notions essentielles (la justice, la morale, le peuple…), de croiser et synthétiser des connaissances souvent éclatées (la guerre, l’art, la peur…) et de mener une réflexion sur les débats actuels (le transhumanisme, l’intelligence artificielle, la famille…).     

Vous pouvez aussi utiliser certaines ressources numériques en libre accès, à la condition de vous assurer en amont de leur qualité car l’offre est inégale. Ne vous faites pas avoir par un pseudo professeur de vulgarisation qui vous ferait de mauvais cours sur Youtube ! En revanche, il existe de nombreuses ressources d’excellente qualité. Consultez sur internet les listes de livres incontournables pour vous assurer que vous les avez lus (« les livres qu’il faut avoir lu dans sa vie », « les classiques à lire absolument », « les livres à lire avant de mourir » …). Prenez également l’habitude d’écouter régulièrement des émissions de radio. Certaines peuvent vous apporter un éclairage extrêmement intéressant (« Répliques », « concordance des temps », « l’esprit public », « le masque et la plume » …). Enfin, n’hésitez pas à profiter de l’offre pléthorique de MOOCs axés sur la culture générale (proposés régulièrement par France Culture, Le Monde ou L’express par exemple) et de conférences sur Youtube pour vous enrichir (les leçons de philosophie d’André Comte-Sponville, les conférences du Louvre ou celles de la Cité des sciences et de l’industrie, les visites « Au fil de l’art », etc.).  

4. Pratiquer des activités culturelles 

Mettez à profit vos mois de préparation pour profiter de l’offre culturelle du moment. Tout en prenant du bon temps, élargissez votre expérience culturelle ! Inutile toutefois de multiplier les activités à l’infini ; faites un choix de parcours, en fonction de vos goûts. Il ne s’agit pas d’avoir tout vu mais seulement de développer votre sensibilité à la culture et de mieux comprendre le monde dans lequel vous exercerez votre métier de magistrat. Si de surcroit, l’actualité artistique prend une tournure juridique, ne la manquez pas ! Ainsi, l’exposition « J’ai le droit d’avoir des droits » au Musée de l’Homme, le film de Ridley Scott « Le dernier duel », le roman « La décision » de Karine Tuil ou encore la pièce de théâtre « Plaidoiries » avec Richard Berry constituaient des incontournables les années passées.

Les conseils de Fanny Luxembourg, responsable de la prépa Mission-Magistrat du CFJ 

Un like, un partage sur les réseaux ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.