Comment préparer sereinement les concours d’accès à l’ENM ?

Que vous soyez étudiant, fonctionnaire ou salarié du privé, en présentant votre candidature à l’un des trois concours d’accès à l’ENM, vous vous lancez un véritable défi ! En effet, la difficulté des épreuves, l’étendue du programme de révisions et le niveau élevé de sélection ne sont plus à démontrer. Alors comment préparer sereinement ces concours ? Voici quatre conseils : anticiper, s’organiser, s’entrainer, se cultiver. 

1. Anticiper  

Tout d’abord, il est recommandé d’anticiper et de prévoir un temps de préparation conséquent. Même si les candidatures peuvent être déposées jusqu’à mi-mars pour un concours dont la première épreuve a lieu fin mai, il ne serait pas raisonnable de s’attribuer un temps de préparation inférieur à huit/dix mois. D’abord, compte tenu des matières au programme, il est difficilement envisageable de consacrer moins de deux mois à chacune d’elles. Ensuite, la diversité des épreuves conduit à devoir assimiler plusieurs méthodologies différentes (composition, cas pratique, note de synthèse, QRC), ce qui requiert un temps incompressible nécessaire à l’assimilation. Enfin et surtout, vous ne pouvez pas vous présenter sereinement aux concours sans un minimum d’entrainements. Il faut donc avoir dégagé des plages de votre emploi du temps spécifiquement dédiées à des concours blancs. Or, plus vous vous y prendrez tôt, moins vos semaines seront chargées. Anticipez votre candidature au moins une année à l’avance pour avoir le temps de vous préparer sereinement : « on ne naît pas magistrat, on le devient » ! 

2. S’organiser 

Tout est une question d’organisation, comme dit la célèbre formule ! Nous vous conseillons de vous constituer un planning de révisions afin de ne pas vous laisser prendre par le piège du manque de temps. Le conseil vaut d’autant plus que vous êtes nombreux à avoir une activité principale (master, exercice d’une profession…). On croit toujours avoir le temps, alors que les semaines défilent à toute allure ! La méthode la plus efficace consiste à consacrer chaque semaine les mêmes créneaux horaires à vos révisions, afin de vous imposer un rythme régulier, avec idéalement deux créneaux de quatre heures par semaine au moins. 

3. S’entrainer 

Il faut investir temps, courage et énergie à des entrainements. Rien de tel pour progresser ! Vous devez donc prévoir la réalisation de concours blancs, en nombre important. Il faut répéter les exercices, seule manière d’assimiler la méthodologie et, ainsi, progresser. Pour cela, l’inscription dans une prépa est fortement conseillée. Cela vous permettra d’avoir un planning régulier de concours blancs ainsi qu’un suivi de votre progression. Vous pourrez prendre le temps de tirer toutes les leçons, une fois votre copie corrigée et annotée, de votre travail. Qu’avez-vous réussi ? Où pouvez-vous faire mieux ? Quelles erreurs avez-vous commises ? Prenez du recul sur les remarques qui vous auront été faites par vos correcteurs et n’hésitez pas à les solliciter si vous ne comprenez pas un point ou si vous avez un doute sur une manière de procéder. Ensuite, n’oubliez pas de lire les corrigés avec grande attention, pour vous en inspirer dans vos prochaines copies. Par mimétisme, vous vous verrez en principe rapidement progresser. 

4. Se cultiver 

Profitez de cette année de préparation pour élargir votre culture. Être un excellent juriste est évidemment nécessaire à la réussite des concours d’accès à l’ENM mais largement insuffisant. Il faut aussi être un futur magistrat comprenant le monde dans lequel il évolue. Cela passe par un suivi systématique de l’actualité mais également par un développement de votre culture générale. Vous en aurez besoin tant pour la composition au programme des épreuves d’admissibilité que pour la mise en situation et l’entretien avec le jury au moment de l’admission. Pour cela, vous pouvez d’abord renouer avec la lecture. Trop de candidats n’ont qu’une connaissance très insuffisante des auteurs classiques. Vous pouvez également suivre l’actualité littéraire et vous laisser tenter par les livres récompensés dans l’année. N’hésitez pas, enfin, à programmer un peu plus de sorties culturelles qu’à votre habitude !

Par Fanny Luxembourg, responsable de la prépa MissionMagistrat du CFJ 

Un like, un partage sur les réseaux ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.